Tél : 05 46 22 05 16 - Librairie du Rivage -

Coups de coeur

L’angoisse du héron
Gaétan Soucy
Un tour de la France
Sous la direction de Stéphane Audeguy
Alberg
Jacques Tallote
Post-scriptum au chien noir
Jean-Claude Tardif
Seul domicile fixe
Claude Tasserit
La malédiction du bandit moustachu
Irina Teodorescu
Les sentinelles
Bruno Tessarech
Exodiaire
Jean-Loup Trassard
Ni ce qu’ils espèrent, ni ce qu’ils croient
Élie Treese
Les anges à part
Élie Treese
Tous les coups de coeur - Littératures française
Seul domicile fixe

Claude Tasserit
Précédé de Père et fils, d’Alberto Manguel
L’escampette éditions, 76 pages
12.00 €

La relation père et fils, entre rejet et héritage, modèle ou contrefaçon, inépuisable et inévitable source de sentiments contradictoires, tel pourrait être le sujet de ce court récit comme les affectionne la collection "Le cabinet de lecture" des éditions de l’Escampette. Claude Tasserit va bien au delà en élevant son sujet au niveau d’une allégorie à la frontière du mystique. Le jeune narrateur, enfui d’un centre éducatif au personnel étrange et ambigu, rejoint un père dégénéré, régnant en dieu solitaire sur un cimetière d’automobiles au voisinage d’un jardin abandonné. Ce père qui le repousse, l’humilie et le maltraite, reste toutefois l’objet d’une dévotion dont le fils devra se libérer. Fable biblique à l’écriture brutale et imagée, "Seul Domicile Fixe" nous renvoie à des questions troublantes sur la destinée de l’homme.

Certains livres disent beaucoup de l’éditeur qui les a choisis. Au moment où les éditions de l’ Escampette fêtent leur 20 ans, ce texte nous apparaît comme l’exemple du regard aigu, exigeant mais généreux et curieux de Claude Rouquet ( et d’Alberto Manguel pour cette collection) pour la création littéraire, toutes époques confondues. Comment ne pas citer l’admirable "Lamentations de la vieille femme de beare", anonyme du VIIIème siècle, ou encore le fascinant "l’angoisse du héron" de Gaétan Soucy, et aussi l’émouvant "A la santé" de Pierre Strobel. On n’a pas fini d’être heureux en prenant le catalogue de l’Escampette, qui n’est pas poudre aux yeux ( un peu facile mais je n’ai pu résister ). Merci Claude !

le 30 avril 2013


82 Bld Aristide Briand 17200 Royan