Tél : 05 46 22 05 16 - Librairie du Rivage -

Coups de coeur

Tout est à moi, dit la poussière
Arthur Bernard
ROI.
Mika Biermann
Âme qui vive
Véronique Bizot
L’inauguration des ruines
Jean-Noël Blanc
On ne peut plus dormir tranquille quand on a une fois ouvert les yeux
Robert Bober
L’attaque des dauphins tueurs
Julien Campredon
Le portique du front de mer
Manuel Candré
Vie de monsieur Leguat
Nicolas Cavaillès
Pourquoi le saut des baleines
Nicolas Cavaillès
Les Huit Enfants Schumann
Nicolas Cavaillès
Tous les coups de coeur - Littératures française
On ne peut plus dormir tranquille quand on a une fois ouvert les yeux

Robert Bober
P.O.L.
288 pages
17,00 €

"Je vadrouille autour de mon passé, j’en ramasse, ici et là, de menus morceaux, il en traîne un peu partout, je tâche à le reconstituer, comme si l’on pouvait exister une fois de plus..."
(Henri Calet, Le Tout sur le tout)

C’est par ces mots, mis en exergue de son livre, que Robert Bober nous fait entrer dans un récit autobiographique d’une tendresse infinie, d’une grande pudeur et d’une émotion contenue. La mémoire et les souvenirs, de quoi sont-ils faits ? Pourquoi retient-on une chose plus qu’une autre ? C’est à la recherche de son passé que Robert Bober nous convie, en toute simplicité, et cela va droit au coeur. C’est drôle et triste à la fois. Évocation du Paris de Doisneau et Truffaut, mais aussi de la Commune et de la rafle du Vel d’Hiv. C’est aussi le télévision de Lectures pour tous et de Pierre Dumayet, époque révolue d’une télévision qui se voulait populaire, culturelle et honorable. 

Quant au titre, il est tiré d’un livre de Pierre Reverdy, Plupart du temps.

Robert Bober est réalisateur et écrivain, prix du livre Inter en 1994 pour "Quoi de neuf sur la guerre ?".

Un grand et fort moment de lecture.

le 18 août 2010


82 Bld Aristide Briand 17200 Royan