Tél : 05 46 22 05 16 - Librairie du Rivage -

Coups de coeur

Room
Emma Donoghue
le dernier stade de la soif
Frederick Exley
Les buveurs de lumière
Jenni Fagan
Op Oloop
Juan Filloy
N’aie pas peur si je t’enlace
Ervas Fulvio
Revolver
NAKAMURA Fuminori
Le spectre d’Alexandre Wolf
Gaïto Gazdanov
Une soirée chez Claire
Gaïto Gazdanov
Dans la mer il y a des crocodiles
Fabio Geda
La grande musique
Kirsty Gunn
Tous les coups de coeur - Littératures étrangères
N’aie pas peur si je t’enlace

Ervas Fulvio
Liana Levi
traduction (italien) Marianne Faurobert 267 pages
19,00 €

"Certains voyages commencent bien avant le jour du départ". Par cette première phrase, Fulvio Ervas nous entraîne dans un road movie peu banal. En effet, il transcrit le périple réel, à moto, d’un père, Franco Antonello, et de son fils, Andrea, à travers les Etats-Unis, d’Est en Ouest, de Miami à Los Angeles. Enfin, au départ, c’est ce qui était prévu. Mais, partir avec Andrea, 18 ans, autiste attachant, sensible et intelligent, réserve quelques surprises. Ce voyage va les mener beaucoup plus loin. La quête de ce père aimant est poignante. Que ne ferait-il pas pour alléger le poids de la différence de ce "tyran fragile, qui a tant besoin de liberté", habité par l’angoisse de ne pas pouvoir communiquer, de ne pas être autonome.

Mais certaines manies, comme enlacer des inconnus et les embrasser par surprise (d’où la phrase du titre imprimée sur les tee-shirts quand il était enfant), vont devenir de véritables sésames. Certains personnages, faisant l’objet de rencontres inoubliables, verront même en lui un être doué de pouvoirs mystérieux.

La justesse de ton de ce récit permet d’aborder à la fois les difficultés quotidiennes et répétitives que ce jeune autiste subit, l’angoisse du père à l’idée de laisser son fils seul quand un malaise ou une blessure lui rappelle sa propre disparition (qui s’occupera d’Andrea ?), mais aussi le fol espoir en l’avenir, à la lecture d’une phrase comme celle-ci, écrite laborieusement à l’ordinateur : "Papa est unique pour moi, j’aimerais qu’Andrea soit unique pour Papa".

Catherine

le 16 mars 2013


82 Bld Aristide Briand 17200 Royan