Tél : 05 46 22 05 16 - Librairie du Rivage -

Coups de coeur

de peur que j’oublie
Marie-Noël Rio
En remontant les ruisseaux
Jean Rodier
Les saisons indisciplinées
Henri Roorda
Royaumes obscurs
Marie-Claude Roulet
Le désir de guerre
Frédéric Roux
Fernand
Jean-Jacques Salgon
Obock
Jean-Jacques Salgon
Hymne
Lydie Salvayre
Le cas Eduard Einstein
Laurent Seksik
Zoophile contant fleurette
Pierre Senges
Tous les coups de coeur - Littératures française
Le désir de guerre

Frédéric Roux
L’Arbre vengeur
140 pages
12.00 €

Drôle de colère et colère drôle, ou comment montrer l’absurdité de la guerre comme son caractère inéluctable dans la société des hommes, avec forts et faibles, dominants et dominés, et ce terrible "désir de guerre", désir de mort ou d’autre chose, d’un ailleurs. Frédéric Roux n’a pas d’illusions, ni sur ce grand-père, "maladroit comme un cochon", revenu avec une jambe en moins de la Grande Guerre et évoqué avec un humour ravageur, ni sur le reste de l’humanité. "Demi-tour à droite, droite !" , première partie de ce court récit , montre l’aberration et la vanité à vouloir se placer soit du côté des pacifistes, soit des bellicistes. Douloureux constat de la terrible ambiguïté : "Ah Dieu ! que la guerre est jolie ! " et "Quelle connerie la guerre !".

Irrémédiable bêtise des hommes, renforcée par le jeu d’intérêts et de pouvoir qui les dépassent, Frédéric Roux renforce son propos dans le court épilogue rageur et désespéré " Demi-tour à gauche, gauche ! ", jetant les ponts entre "Grande Guerre", Shoah et conflits récents. " C’est l’ Homme qui perd les batailles, et il les perd toutes". Et pourtant, son seul désir n’est-il pas : "Lui foutre, enfin, la paix !".

A lire et à offrir en cette période de commémoration...

le 26 novembre 2014


82 Bld Aristide Briand 17200 Royan