Tél : 05 46 22 05 16 - Librairie du Rivage -

Coups de coeur

Ce qu’il advint du sauvage blanc
François Garde
Les vieilles
Pascale Gautier
Eux sur la photo
Hélène Gestern
Le peintre d’éventail
Hubert Haddad
Le vestibule des causes perdues
Manon Moreau
Taqawan
Éric Plamondon
Le grand marin
Catherine Poulain
Le cas Eduard Einstein
Laurent Seksik
Les sentinelles
Bruno Tessarech
Vie et mort de l’inca atahuallpa
Gilbert Vaudey
Tous les coups de coeur - Littératures française
Le cas Eduard Einstein

Laurent Seksik
Flammarion, Août 2013
230 pages
19.00 €

Être le fils d’un génie prédispose-t-il à un sombre destin ? Tout est relatif... Albert Einstein ne fut pas que le père de la relativité et de l’espace-temps, mais aussi celui de trois enfants dont ce fils Eduard atteint de schizophrénie. En faisant le choix de laisser à Eduard une partie de la narration, Laurent Seksik se trouvait devant le défi de trouver le ton et les mots pour décrire le désarroi et la fragilité de ce garçon, puis de cet homme, englué dans la maladie et progressivement amoindri par des traitements de plus en plus sévères. C’est une réussite. Alternant ces témoignages par le récit des vies parallèles d’Albert et de Miléna, première femme d’Einstein, Laurent Seksik nous dévoile les drames enfouis dans l’existence d’ êtres hors du commun, que l’Histoire, la mémoire familiale et l’hérédité n’ont cessé de fragiliser. Le génie ne met certes pas à l’abri des tragédies intérieures, parfois même elles le nourrissent.

Le dernier mot à Etienne Klein, qui dans son livre Anagrammes renversantes (Flammarion) nous livre celle d’"Albert Einstein" : "Rien n’est établi"...
 

le 21 juillet 2013


82 Bld Aristide Briand 17200 Royan