Tél : 05 46 22 05 16 - Librairie du Rivage -

Coups de coeur

L’Afrique noire est-elle maudite ?

Mousa Konaté
Fayard
Préface Eric Orsenna, 240 pages, broché
16,50 €

Moussa Konaté est un humaniste. On le savait déjà par l’acuité et la justesse de son regard, sa connaissance des coutumes et des mythes, son empathie et sa tendresse pour ses personnages du commissaire Habib et de l’inspecteur Sosso, héros récurrents de ses polars ethniques, l’Honneur des Keita, l’Empreinte du renard et la Malédiction du lamantin. Au delà du fictionnel des romans, Moussa nous livre dans son dernier livre, « l’Afrique noire est-elle maudite ? », chez Fayard, sa réflexion, teintée de rage, de douleur et d’espoir sur ce continent dont René Dumont affirmait déjà en 1962, qu’il était « mal parti ». Moussa Konaté aborde son constat sous un angle sociologique et il sait de quoi il parle.

Poids de l’histoire, crime de la traite négrière et drame de la colonisation ont largement animé un débat où les « experts » ne manquent pas mais ne montrent qu’une très relative humanité. Qu’en est-il des traditions, de la famille, de la société et de la psychologie du dominé quand les repères et les fondements d’une civilisation s’effondrent en quelques dizaines d’années. Repli sur ce qui est inaccessible à l’envahisseur et à ses lois, l’esprit ou l’âme, les liens de sang et la communauté. Le prix en est une société qui se fige et ne peut plus s’adapter. Mais le livre de Moussa Konaté ne se limite pas à ce constat. Il sait aussi à qui il doit s’adresser. A la société africaine des hommes, et des femmes, qu’il conjure de libérer l’individu des liens étouffants que la tradition a tissé depuis des siècles. Redonner un projet à la société africaine en brisant le carcan des lois ancestrales, tout en gardant la spécificité de sa culture et de sa civilisation. Enfin, ce magnifique essai est un appel à surpasser nos différences culturelles et les écueils de l’Histoire pour construire un monde plus juste, riche de nos diversités.
Eric Orsenna ne s’y est pas trompé, qui signe une belle préface et salue en Moussa Konaté, un grand écrivain de son temps.

 

 

le 12 mars 2010


82 Bld Aristide Briand 17200 Royan