Tél : 05 46 22 05 16 - Librairie du Rivage -

Coups de coeur

Un pays qui n’avait pas de port
Isabelle Condou
À notre humanité
Marie Cosnay
Stratégie pour deux jambons
Raymond Cousse
Le banquet des affamés
Didier Daeninckx
Darwin au bord de l’eau- Le monde humain II
Jacques Damade
La véritable vie amoureuse de mes amies en ce moment précis
Francis Dannemark
L’Homme sans mémoire
Serge Delaive
Paul Gauguin, étrange attraction
Serge Delaive
En attendant la guerre
Claude Delarue
Léna
Virginie Deloffre
Tous les coups de coeur - Littératures française
Darwin au bord de l’eau- Le monde humain II

Jacques Damade
La Bibliothèque, collection l’Ombre animale. Illustrations de Thomas Beulaguet
112 pages
12.00 €

Imaginons un Rousseau de nos temps dits "modernes", un Jean-Jacques des rêveries du promeneur solitaire, un "sapiens" déambulant au bord de l’eau, de la mer plus exactement, dominée par les falaises calcaires de Normandie, à l’horizon vite limité par la ligne où croisent les vaisseaux du commerce mondialisé. Voilà, le cadre est planté. C’est le mandala que Jacques Damade va observer, explorer , méditer, aux cours de dix promenades où Darwin viendra nourrir les pensées du rêveur solitaire. Dans son premier volet du "monde humain", les abattoirs de Chicago, (voir nos coups de coeur) , Jacques Damade abordait la destinée de l’humanité en usant du prisme du traitement "mécanique" du progrès, illustré par la rationalité et les performances de l’abattage industriel. Une humanité qui semblait se résumer à un processus efficient, inexorable et froid. Cette fois-ci, le ton est personnel voire intime, le propos émerveillé et inquiet, la vision globale et précise. Car c’est de la Terre et de la Vie qu’il nous parle, merveilles de l’évolution. Comment en est-on arrivé là ? Darwin fournit quelques clés, les loups pêcheurs de saumon aussi d’ailleurs, mais c’est le temps long qui donne la réponse. L’accélération de notre époque ne prédispose pas à une telle réflexion et l’évolution n’a plus le temps...C’est avec la vision d’un monde qui s’emballe, sans freins et sans raison, que ce texte s’achève sur une dixième promenade tout en sagesse mais sans illusions.

le 19 octobre 2018


82 Bld Aristide Briand 17200 Royan